Je me pose dans mon cœur

Le premier mois de l’année, le début d’un nouveau cycle pour chacun e de nous et toute l’humanité. Comme je l’ai déjà précédemment exprimé, nous traversons une période unique dans notre histoire, vers une nouvelle ère que nous préparons à chaque instant par nos choix. Que toutes les gouttes d’eau des colibris que nous sommes, se rassemblent pour créer la plus belle des fontaines en cette année 2021.

Afin de vous accompagner dans cette année qui s’annonce pleine de grands changements, j’ai envie de vous proposer des morceaux choisis de l’ouvrage que j’avais reçu des plans subtils « Construire les temps nouveaux ».

Avec le champ quantique

Le Cercle Quantique d’Amour continue sur zoom samedi 9 à 18h, pour créer avec Amour le nouveau monde.

J’offre un cadeau pour Noël à des amis, un très joli plateau avec des bols décorés : ils m’ont offert le même alors que je m’étais dit : « un jour, il faudra que je m’en offre un comme cela »…. Emerveillement !

Vers une nouvelle conscience de l’humanité

Etre, incarner, ressentir l’Amour dans un corps si beau et si parfait. Nourrir chacune de nos cellules d’Amour et de gratitude afin que l’incarnation dans le corps soit pure allégresse, sans souffrances, sans maladies. Simplement goûter les joies de ce corps, véhicule sacré de l’incarnation qui nous offre des océans de découvertes multiples et merveilleuses. Dans notre part lumineuse, les océans de découvertes subtiles reliés à notre dimension spirituelle.

L’Amour relie tout ce qui existe, c’est la substance immatérielle, de pure lumière qui tisse son réseau, sa grille dans tout l’Univers. En se reliant dans le cœur vers l’Amour inconditionnel, le tissu d’Amour nous nourrit davantage, s’active pour nous et il se nourrit ainsi de notre Amour, puisqu’il est partout : pas de dedans ni de dehors, juste ce tissu vivant, vibrant d’Amour qui relie tout.

Des siècles durant nous avons haï notre corps, l’avons rejeté, maltraité, considéré comme objet de dégoût. C’était une étape d’acceptation de l’incarnation. L’âme se sent tellement à l’étroit, tellement réduite dans cette enveloppe de chair qu’elle l’a considérée depuis longtemps comme une forme d’ennemi à combattre, à maîtriser coûte que coûte.

A présent, il est besoin d’apprendre à l’Aimer, l’écouter, ce qui résonne avec l’acceptation de l’incarnation.

A l’écoute des découvertes

Le temps est venu du Grand Changement, que les Etres s’éveillent concernant leur véritable nature d’Etres spirituels incarnés, aux pouvoirs illimités dans l’Amour et la Joie. Il n’y a pas de limites à ce que nous pouvons réaliser avec la Terre Gaïa, afin que tout ce monde soit un paradis dans l’harmonie et l’équilibre.

Tout ce qui y vit est habité par une conscience absolue, transparente, et lumineuse qui demande à s’expanser toujours plus haut et en même temps dans la matière incarnée de cette merveilleuse planète. Il est nécessaire pour cela que les Etres Humains reconnaissent pleinement la Source de tout ce qui Est au cœur de tout ce qui existe. Des milliers de pages ont été écrites sur la Source de tout ce qui Est, le Divin, Dieu, la Divine Présence, l’Etre Suprême. Le passage étroit et immense qui se présente à nous aujourd’hui est de relier l’essence de ces textes à une réalité tangible que l’homme puisse appréhender au présent.

Nous nous sommes attaqués nous-même pour nous aider à nous propulser hors de la prison que nous avions commencé à construire. La véritable prison était l’enfermement de nos égos dans une croyance de toute puissance sur la matière. Il n’est pas de sens de maîtriser la matière. Il n’est de sens que de l’accompagner avec Amour, en grandissant à ses côtés. La matière modèle notre conscience dans l’incarnation, lui donne une forme. A nous de faire le choix conscient de cette forme.

La création nous soutient avec Amour dans cette exploration, comme les parents le feraient avec un enfant dans ses premières années de découverte. Il nous est demandé à présent de changer d’âge, de devenir « Homo Conscientius ». L’Homo dit Sapiens, sage, n’était que du mental, produit de l’ego. La conscience est le produit du cœur. Ses décisions ne peuvent qu’être justes et respectueuses.

« Oui, nous sommes tous frères et sœurs de l’humanité

prêts à ensemencer la Nouvelle Terre ».

bianca saury

merci pour votre demande d'inscription

en cadeau un extrait de mon livre "les clés de la joie et de la liberté"

merci